Blogs à Croquer
Recettes de Cuisine
Retrouvez mes recettes sur
Recettes de Cuisine
Recettes de cuisine
Un Chef dans ta Cuisine

Articles avec le tag ‘angers’

Accompagnement idéal à l’apéritif avec un vin blanc moelleux ou un pétillant bien frais, blanc ou rosé.

11 307x450 Perles de Melon à lAngevine Lire la suite de cette entrée »

Image 113 300x258 Soupe de Pêches à lAngevine

Une soupe avec les petites pêches blanches du jardin sur le principe de la soupe angevine « le breuvage », à servir bien frais.

Pour 10  personnes:
2,500 kg de pêches blanches
1 bouteille de côteaux du Layon (75 cl)
6 càs de cointreau
200 g de sucre en poudre
1 jus de citron
1 gousse de vanille
1 baton de cannelle

23 300x199 Soupe de Pêches à lAngevine

Laver les fruits, faire une petite incision tout autour de la pêche,  les plonger dans un faitout d’eau bouillante pendant 1 minute puis dans un récipient d’eau froide (comme pour les tomates). les peler, les dénoyauter, les couper en morceaux, égoutter et réserver dans un récipient.

31 300x199 Soupe de Pêches à lAngevine

Dans une casserole porter à ébullition le côteaux du layon avec le cointreau, le jus de citron, le sucre, la vanille et la cannelle; verser directement sur les pêches.

41 300x199 Soupe de Pêches à lAngevine

Refroidir et réserver une nuit au réfrigérateur.

Image 108 366x450 Soupe de Pêches à lAngevine

 Servir bien frais.

Noter cette recette : rating off Soupe de Pêches à lAngevinerating off Soupe de Pêches à lAngevinerating off Soupe de Pêches à lAngevinerating off Soupe de Pêches à lAngevinerating off Soupe de Pêches à lAngevine (No Ratings Yet)
loading Soupe de Pêches à lAngevine Loading ...

Connu pour son château, ses tapisseries, ses vins, ANGERS l’est aussi pour sa liqueur, son ardoise et ses quernons.

Liqueur cointreau 365x600 Soufflé au Cointreau

 Les soufflés sont des appareils très légers (crème et blancs montés) cuits dans des moules à soufflés beurrés et sucrés.

souffle Soufflé au Cointreau

Ils sont servis chauds, un soufflé retombe après la cuisson d’où la nécessite de les servir rapidement. A savoir, on peut ajouter à l’appareil un peu de maïzéna ou de fécule, le soufflé retombera moins vite.

Toute l’Anjou dans un dessert !!! L’usine Cointreau autrefois sur les bords de la Maine, se situe depuis 1972 à Saint-Barthélémy-d’Anjou.

presentation 150x150 Soufflé au Cointreau

L’ardoise d’Angers-Trélazé est sans conteste la meilleure des ardoises au monde, la tendance aujourd’hui les dessous d’assiettes en ardoise. Spécialité angevine, le Quernon d’ardoise imite dans sa forme et sa couleur les ardoises qui couvrent les maisons de la ville.

Je dédicace cette recette bien de chez moi à Plume d’argent

Pour 6 petits soufflés:
100 g de sucre
1/4 de L de lait
60 g de farine
2 jaunes d’oeufs
4 blancs d’oeufs + 25 g de sucre

beurrer sucrer 337x450 Soufflé au Cointreau

Beurrer et sucrer les moules à soufflés. Dans un récipient, mélanger la farine avec un peu de lait froid. Faire bouillir le restant de lait et le verser sur ce mélange.

appareil 337x450 Soufflé au Cointreau

Cuire le tout sans cesser de remuer. Mélanger hors du feu avec les jaunes d’oeufs (c’est la crème pâtissière à l’envers), ajouter le parfum. Monter les blancs en neige avec le sucre, incorporer au fouet un quart des blancs.

incorporer 337x450 Soufflé au Cointreau

Mélanger délicatement le restant des blancs à l’écumoire.

remplir 450x337 Soufflé au Cointreau

Verser l’appareil dans un ou plusieurs moules à soufflés, garnir au 3/4. Cuisson à four chaud 200°C pendant 15 mn à 20 mn.

flou 450x337 Soufflé au Cointreau

renversant 150x150 Soufflé au Cointreau 

presentation2 450x600 Soufflé au Cointreau

astuce: si le soufflé ne monte pas, il faut se servir d’un soufflet et l’actionner vivement juste à la sortie du four mais attention… soufflé n’est pas joué !!!

printer Soufflé au Cointreau

Noter cette recette : rating on Soufflé au Cointreaurating on Soufflé au Cointreaurating half Soufflé au Cointreaurating off Soufflé au Cointreaurating off Soufflé au Cointreau (3 votes, average: 2, 67 out of 5)
loading Soufflé au Cointreau Loading ...

Pour 9 litres (50 pers.):
10 bouteilles de Crémant de Loire
1 bouteille de Cointreau
50 cl de jus de citron frais pressé
50 cl de sirop de sucre de canne

26432047 p Soupe Angevine

Dans un grand saladier: verser le jus de citron frais, le sirop de sucre de canne, le cointreau, mélanger. Déboucher les bouteilles de Crémant de Loire (très frais) et verser dans le saladier, mélanger. Ajuster selon votre goût… ATTENTION !!! méfiez-vous de ce breuvage !!!

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé à consommer avec modération.

et Fondue de tomates

Image 014 450x114 Mulet rôti sur peau, au jus de viande

celui-ci pêché au pont de Prunier (49)

maine 337x450 Mulet rôti sur peau, au jus de viande

Image 006 398x450 Mulet rôti sur peau, au jus de viande

Pour 2 personnes:
1 mulet
fondue de tomates2 tablettes de jus de rôti
huile d’olive
fleur de sel
poivre du moulin
thym citronnelle

Préparer la fondue de tomates et les flans de champignons.
 mulet 450x168 Mulet rôti sur peau, au jus de viande

Écailler, ébarber et vider le mulet. Lever les filets puis les couper en deux, les disposer dans un plat à rôtir. Verser quelques gouttes d’huile d’olive, assaisonner de fleur de sel, de poivre du moulin et quelques brindilles de thym citronnelle. Cuire à four chaud 200 °C pendant 7 à 8 mn. Chauffer et réduire le jus de viande, dresser.

mulet1 337x450 Mulet rôti sur peau, au jus de viande   presentation27 450x337 Mulet rôti sur peau, au jus de viande

Noter cette recette : rating off Mulet rôti sur peau, au jus de viande rating off Mulet rôti sur peau, au jus de viande rating off Mulet rôti sur peau, au jus de viande rating off Mulet rôti sur peau, au jus de viande rating off Mulet rôti sur peau, au jus de viande (No Ratings Yet)
loading Mulet rôti sur peau, au jus de viande  Loading ...

Sculpteur du 19e siècle
Angers 49

22663200 215x300 David dAngers
David d’Angers
1788 – 1856

Jean-Pierre David est né à Angers le 12 mars 1788. Issu d’une famille d’artisans, il est d’un milieu modeste. C’est probablement son père, ébéniste d’art et sculpteur sur bois, chez qui il est apprenti, qui lui inculque les
premiers rudiments de son métier de sculpteur.En 1800 – 1804, son talent est remarqué par son maître Delusse, professeur de dessin. Sur ses encouragements, le jeune David quitte son foyer familial, contre l’avis paternel, et part pour Paris en 1807. Il suit des cours chez le sculpteur Roland et des leçons d’anatomie médicale avec Béclard. L’attribution d’une bourse annuelle de la ville d’Angers lui permet de se consacrer entièrement à ses études. Comme tout ensuite désireux de se consacrer à une carrière publique, David se présente, une première fois au prix de Rome où il est classé second, en 1810, il obtient le prix de Rome en 1811. Ses envois aux différents Salons sont remarqués et affirment définitivement sa notoriété, non seulement en France mais également dans toute l’Europe, dans la première moitié du 19e siècle.

A l’origine du renouveau de la sculpture.

David d’Angers apporte de nombreuses innovations au travail de la sculpture. Il s’engage dans le choix de postures souvent dynamiques. Il contribue au renouvellement de la sculpture funéraire notamment la figure de douleur. Sa particularité la plus marquante est dans la hiérarchie qu’il instaure dans son propre travail. Les  » gloires disparues » peuvent prétendre à une statue. Parmi les vivants, seuls les personnages qu’il juge remarquables ont le droit d’être sculptés en buste. Les autres, simples talents, ont leurs visages sculptés en médaillon. Cette dernière forme est une entreprise très personnelle qui remettra d’ailleurs à la mode ce type de sculpture. Ce sont avec les commandes de Condé

22663927 225x300 David dAngers

 (Salon de 1817) et de Bonchamps

22663903 300x225 David dAngers

 (Salon de 1824) que s’ouvre, de façon très remarquée, sa carrière de sculpteur d’histoire et pour son talent de portraitiste. Son engagement républicain lui vaut des commandes importantes et lui permet d’en refuser aussi de nombreuses autres comme par exemple le Tombeau de Napoléon aux Invalides.

144 225x300 David dAngers
 
Galerie David d’Angers

Depuis 1984, les oeuvres sculptées de David d’Angers sont exposées dans l’ancienne abbaye Toussaint restaurée, à Angers. La verrière, remplaçant la voûte effondrée, diffuse une lumière naturelle qui dialogue avec les sculptures et confère au lieu une magie particulière.

22664567 450x600 David dAngers

Gutemberg dont l’original en bronze se trouve à Strasbourg

22664753 225x300 David dAngers
Jean Bart dont l’original en bronze se trouve à Dunkerque 

22664911 300x166 David dAngers
fronton du Panthéon

22664805 225x300 David dAngersLe roi René, statue à Aix-en-Provence
                

5 janvier 1856, mort de David d’Angers à paris, enterré au Père-Lachaise.

Curnonsky – Prince des Gastronomes

curnonsky Curnonsky

Maurice-Edmond SAILLAND
dit
CURNONSKY
1872 – 1956

Prince des gastrnomes.

Maurice-Edmond Sailland dit « Curnonsky » est né à Angers, 10 avenue de Contades, le 12 octobre 1872. L’imprudence d’un médecin tue sa mère moins d’un mois après sa naissance… Le père reste marqué. Il finit par délaisser sa distillerie et son associé Drillon pour disparaître avec sa maîtresse, vers 1883. Le jeune Sailland est élevé par sa « bonne grand-mère », Alphonsine Mazeran, née Bouchard.

De sa grand-mère, fine lettrée qui lui lit toute la « Comédie humaine » de Balzac, et de ses professeurs à l’externat Saint-Maurille, Maurice Sailland tient toute son éducation, et surtout ce goût pour la littérature. Il entame des études de lettres à Paris, mais préfère bientôt entrer dans le journalisme humoristique et aux « ateliers de Willy » en 1895.

C’est Alphone Allais qui lui aurait conseillé de prendre un pseudonyme « un nom en sky » puisque la mode était à la Russie.

table de curnonsky 300x199 Curnonsky

menu curnonsky 1928 298x300 Curnonsky

Dans le domaine de la « réclame », il forge nombre de slogans qui font la fortune de grandes marques commerciales. C’est lui qui baptise du nom de « Bibendum » le bonhomme en pneus de Michelin. A une firme qui lui demandait un slogan pour vanter la margarine, il envoie cette phrase lapidaire: « rien ne vaut le beurre ».

Doyen des chroniqueurs gastronomiques, il s’occupe à partir de 1919 de remettre en honneur les cuisines régionales et de promouvoir « la sainte alliance du tourisme et de la gastronomie ». Avec son ami Marcel Rouff, il sillonne les provinces de France.

En 1928, Curnonsky fonde avec quelques amis l’Académie des gastronomes, dotée des mêmes statuts que l’Académie française. Sa popularité lui vaut, grâce à l’appui des Angevins de Paris menés par Henry Coutant, d’être élu en 1927 « Prince des gastronomes ».

cuisine et vins de france 1 300x273 Curnonsky

En 1947, il crée la revue « Cuisine et Vins de France », qui paraît toujours. Pour son quatre-vingtième anniversaire, quatre-vingt restaurateurs marquent sa place dans leur établissement et l’invitent à vie. Il décède d’un malaise, basculant par la fenêtre très basse de son appartement le 22 juillet 1956, à Paris.

cuisine et vins de france 2 223x300 Curnonsky

 Source:extrait de Sylvain Bertoldi
Conservateur des Archives d’Angers
.

La Boule de Fort en Anjou   

boule de fort 1 La Boule de fort
Une boule pas tout à fait ronde qui se joue
dans un jeu pas tout à fait plat…
  

La boule de fort est un des éléments du patrimoine angevin les plus remarquables et fait même partie de notre patrimoine national. C’est sans doute aussi le plus curieux.  Cette boule ferrée telle qu’elle est jouée actuellement est née au début du 19e siècle. C’est un maréchal ferrant de Mazé qui en eu l’idée. La boule de fort se joue en Anjou depuis le début du 18e siècle, les premiers jeux fabriqués datent d’environ 1730. Toutefois, des étudiants Lillois ont trouvé des écrits qui font foi de pratique du jeu de boules de fort en 1532. Pourquoi une boule de fort ? Simplement parce qu’un côté de la boule est plus fort que l’autre, c’est à dire plus bombé, ce qui provoque une charge supplémentaire et désaxe la ligne d’adhérence au sol obligeant la boule à toujours revenir du côté fort.  

A ce moment de la lecture, il est recommandé de vous servir un p’tit verre d’Anjou !!!  

 Il y a 35 ans, les jeux étaient faits de terre très fine du Guedeniau (commune du Beaugeois), l’entretien en était très complexe. Arrosage et roulage ne pouvaient être accomplis que par des connaisseurs. Il subsiste que quelques jeux en cette matière. Aujourd’hui les jeux dits de plastique ou enrobé sont beaucoup plus faciles d’entretien. La piste de jeu mesure, selon son secteur et l’espace dont dispose la société, entre 18 et 24 m de longueur et environ 5 à 6 m de large. Sa forme est incurvée.  
 

Le port des pantoufles est obligatoire

  boule de fort 2 La Boule de fort

 « Société le Champ d’Honneur » rue Saumuroise à Angers, fait parti des jeux les plus anciens de la ville (1824). Dont mon grand-père s’est occupé durant quelques années.

Techniques de jeu et Règlement
il est préférable pour bien comprendre, de vous servir un autre p’tit verre d’Anjou !!!
*Chaque participant possède sa paire de boules, son sac à boules et ses pantoufles. La boule doit répondre à certains critères, ses dimensions doivent être de 123 à 127 mm de diamètre et de 100 mm d’épaisseur. Son poids se situe entre 1 kg 200 et 1 kg 500. Le but à atteindre est d’être toujours plus près du maître que l’adversaire. Le maître (de 80 à 90 mm de diamètre) est à la boule de fort ce que le cochonnet est à la pétanque, les parties se jouent en 10 points, les finales en 12 ou 15 points.  

boule de fort 4 La Boule de fort *Le jeu marqué de quatre lignes blanches : 2 lignes à 1,50 m des planches des bouts (tracées d’un bord à l’autre du jeu), servent à délimiter la position du joueur. Les deux autres lignes, situées à 6 m des planches des bouts, donnent l’intervalle dans laquelle le maître doit se situer au départ de chaque coup.  

boule de fort 6 La Boule de fort *La position du maître est poussé aux pieds entre les lignes tracées sur le jeu de telle sorte qu’il puisse s’arrêter seul. S’il s’arrête en dehors de ces limites, il est poussé une nouvelle fois aux pieds de façon à ce qu’il se fixe seul. Dans tous les cas, le joueur qui positionne le maître doit être situé entre la planche et la ligne des 1,50 m.  

*Les parties de boules se jouent entre équipe de 2 ou 3 joueurs disposant de 2 boules chacun. Quelques fois, elles se jouent 1 contre 1 avec 3 boules par joueur, et même parfois 4 contre 4 avec 1 boule chacun. Une fois la partie terminée, on nettoie les boules au dérouille-boule   

boule de fort 3 La Boule de fort  

*Extrait du règlement de la Fédération de boule de fort de la Ville d’Angers qui comporte 16 sociétés, et compte environ 2000 joueurs.  

boule de fort 5 La Boule de fort  

   

… merci à Roger pour son accueil,

page dédiée à mon grand-père.
  

Maine-et-Loire 49
à 90 km de Nantes → 125 km de Tours → 295 km de Paris
 

  

angers 300x225 Le Château dAngers 

Le château d’Angers du bon Roi René 

entree Le Château dAngers
 » Le plus grand château fort de France« 
 

Au IXe siècle, la menace des Normands amène le comte d’Anjou à installer un poste d’alerte sur le promontoire rocheux dominant la Maine. Lui succédant trois siècles plus tard, la dynastie angevine des Plantagenêts étend ses possessions et règne des Pyrénées à l’Ecosse.
Au XIIIe siècle, sous la régence de Blanche de Castille, Saint-Louis fait édifier la forteresse pour y concentrer les troupes royales. Les remparts massifs construits de 1230 à 1240 ont une circonférence de près d’un kilomètre de long et sont flanqués de 17 tours.
Aux XIVe et XVe siècles, les ducs d’Anjou Louis Ier, Louis II et le roi René (duc d’Anjou et de Lorraine, comte de Provence, roi de Naples, de Sicile et de Jérusalem), princes éclairés et amateurs d’art, développent au château une vie de cour d’une grande renommée. Leurs nombreux séjours à Naples vont influencer leur art de vivre et leur conception de l’architecture.
A la fin du XVIe siècle, le contexte des guerres de Religion redonne au château son rôle défensif de forteresse royale. Les toits des tours et des remparts sont arasés sur ordre d’Henri III, dans l’éventualité d’une attaque des protestants, permettant d’adapter la fortification aux progrès de l’artillerie (ajout de canons).
 

— La tenture de l’Apocalyspe est commandée en 1373 par Louis Ier, duc d’Anjou, frère du roi de France. Réalisée par le tapissier parisien Nicolas Bataille, exceptionnelle par ses qualités stylistiques et techniques, elle l’est aussi par ses dimensions : 103 mètres de longueur, 4,50 mètres de hauteur et 70 scènes. C’est la plus ancienne tapisserie conservée de cette importance au monde. 

jardin Le Château dAngers 

  

 Chronologie du Roi René
• 1409 Naissance du Roi René à Angers
• 1420 René épouse Isabelle de Lorraine, fille du Duc de Lorraine Charles II. Il a 11 ans, elle en a 10.
• 1429 René assiste au sacre de charles VII, son beau-frère, à Reims. il accompagne Jeanne d’Arc auprès du Roi. Elle le reconnaît comme étant un << parfait chevalier >>.
• 1434 Décès de son frère Louis III d’Anjou, René devient Duc d’Anjou.
• 1453 Décès de son épouse Isabelle de Lorraine.
• 1454 Second mariage de René avec Jeanne de Laval, il entreprend la construction du
château de Beaugé• 1471 René quitte l’Anjou car son neveu le Roi Louis XI a annexé le duché. René s’installe dans son comté en provence.
• 1480 Décès du Roi René à Aix en Provence.

porte Le Château dAngers
XIIe siècle : la ville est un grand foyer artistique de << l’empire>> Plantagenêt, dont témoigne l’hôtel-Dieu Saint-Jean, le plus vaste ensemble hospitalier médiéval conservé. Fondé en 1175 par Etienne de Marsay, sénéchal du roi d’Angleterre Henri II de Plantagenêt qui dote richement l’hôpital.
Les bâtiments sont ensuite transformés en musée archéologique, dont il reste quelques éléments dans le jardin.
velleda Le Château dAngers

puit Le Château dAngers 

 

La Maison d’Adam

adam 450x600 Maison dAdam

Au chevet de la cathédrale, sur place Sainte-Croix, la maison d’Adam est la plus exceptionnelle des quelques quarante maisons à pans de bois subsistant à Angers. Elle est particulièrement typique de l’habitat bourgeois commerçant de la fin du Moyen Âge. Elevée peu d’années avant l’an 1500, c’est un magnifique témoignage de l’art de la charpenterie. Elle doit son nom aux figures d’Adam et d’Eve qui encadraient l’arbre de vie toujours en place sur le poteau d’angle du rez-de-chausée. La construction tire un parti unique de sa situation privilégiée à l’angle de deux voies. Quel effet devait produire sa double façade à motifs losangés et à multiples pignons, avec son décor sculté foisonnant de figures profanes et fantastiques comme de sujets religieux, lorsqu’il était paré de riches couleurs? Il faut aussi l’imaginer dans son environnement originel, au sein d’un quartier commerçant à rues étroites, toutes bordées de maisons à pans de bois.

Real Time Web Analytics