Articles avec le tag ‘étang’

L’Etang Saint Nicolas

 

L’étang Saint-Nicolas

L’ étang Saint-Nicolas est un étang situé sur Angers , dans le quartier Belle-Beille . Site classé depuis le 4 mai 1936. Le Brionneau se jette dans cet étang.
Creusé par le Comte d’Anjou
Foulques Nerra , vers l’an 1000 , en contrebas de l’ abbaye Saint-Nicolas . On utilisa les ardoises extraites pour la construction du château d’Angers.

1 - L’étang Saint-Nicolas
Pêche de la carpe (sans résultat !!!)

 2 - En 1640, une partie de terres, rochers et buissons appelée la « Garenne de Saint-Nicolas » est donnée à l’abbaye. Les moines y tracent alors des chemins qu’ils bordent de lilas, et y plantent des arbres. Cette partie deviendra le Parc de la Garenne.

 
 3 - Au XVIe siècle, il est fait mention de moulins à eau construits par les moines à l’endroit de l’actuelle entrée Saint-Jacques, pour broyer le blé et le seigle cultivés aux alentours. La chute d’eau crée à cet endroit permettait le fonctionnement des moulins.
 
 4 - L’étang Saint-Nicolas résulte de l’élargissement artificiel au Xe siècle, du lit du Brionneau afin d’exploiter les schistes du site. Le creusement de cette carrière à ciel ouvert a été ordonné par Foulque III dit Nerra, Comte d’Anjou, qui fonda l’abbaye Saint-Nicolas et lui fit don des terres environnantes.

5 - L’étang est acheté par M. Louis-Marie  Annibal de Farcy  en 1884, puis par la ville d’Angers en 1934.

6 - La ville acquiert également le Parc de la Garenne en 1936, et confie son aménagement à René-Edouard André (fils d’Edouard André qui avait paysagé le Jardin des Plantes en 1901).

 7 - En 1977, le district de l’agglomération Angevine se porte acquéreur d’une trentaine d’hectares de terrain dans la partie amont de l’étang. La mise en valeur de cette portion ne se fera qu’à partir de 1988.

 8 - L’étang zigzague entre les coteaux abrupts où la roche affleure en de nombreux endroits. Lors d’une promenade autour de l’étang, se déclinent des paysages divers et variés; depuis la lande jusqu’aux rives de l’étang, les biotopes (milieux biologiques où vivent une faune et une flore bien déterminées) présentent une grande diversité de plantes qui se répartissent selon leurs exigences vis-à-vis du sol, de l’eau ou de la lumière…

 9 - Entre Belle-Beille et Avrillé, les parcs s’organisent autour de l’étang qui est alimenté par les cours d’eau du Brionneau, principalement, et de la Vilnière. La queue de l’étang est caractérisée par de nombreuses espèces adaptées à la vie semi-aquatique voire aquatique. Ce sont entre autres les iris, les nénuphars.

 Notre-Dame-du-Lac

10  - À la croisée des deux passerelles, il existe un petit oratoire creusé dans la roche, fermé d’une grille, renfermant la statue de Notre-Dame-du-lac, installée là par un gardien de biques. Cet oratoire fut aménagé définitivement en 1927 , et est devenu lieu de pélerinage pour les jésuites et les gars de Saint-Jacques.

 11 - La lande : milieu où poussent principalement des végétaux de taille réduite et adaptés à la sécheresse comme la bruyère ou le genêt. Les combes sont des dépressions transversales boisées assez humides où s’installent de nombreuses plantes à floraison printanière (espèces vernales) telles que primevères et anémones.

mai 2011
D L Ma Me J V S
« avr    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
Abonnez-vous au site !